Élection en France : Qui est qui dans la course pour détrôner Macron ?
Temps de lecture :3 Minutes, 30 Secondes

La liste des personnes qui espèrent créer une surprise et déloger Emmanuel Macron s’allonge rapidement à quatre mois de l’élection présidentielle française. Macron n’a pas encore annoncé qu’il se présentera pour un second mandat, mais on s’attend à ce qu’il le fasse. Son principal adversaire au sein du parti centriste La République en Marche était considéré comme l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, mais le maire du Havre a rejeté sans équivoque l’idée de jeter son chapeau dans l’arène. Les sondages, pour l’instant, indiquent tous une victoire de Macron, mais l’élection présidentielle française est souvent imprévisible. Macron, lui-même, en est le parfait exemple, ayant lancé un mouvement politique quelques mois seulement avant l’élection de 2017, qu’il a ensuite remportée. Les questions clés de l’élection comprennent le travail et le coût de la vie – un débat ainsi que l’environnement, l’immigration et la sécurité.

Cet article s’intéresse de plus près à ceux qui sont en lice pour défier Macron.

Marine Le Pen – Rassemblement national

Considérée comme le principal rival de Macron et projetée pour le rejoindre au second tour du plébiscite est Marine Le Pen. La dirigeante d’extrême droite, âgée de 53 ans, s’en tient à ses thèmes de prédilection, à savoir l’immigration et la sécurité. Parmi les mesures qu’elle a énoncées figurent la fin de la naturalisation par mariage et de la citoyenneté automatique pour les personnes nées sur le sol français. Elle prévoit également de restreindre l’accès aux allocations familiales aux seuls Français avec une période d’attente de cinq ans pour les étrangers. Elle veut aussi supprimer les subventions aux « énergies intermittentes », dont l’éolien et le photovoltaïque. Elle a toutefois abandonné l’idée de sortir la France de l’Union européenne, de l’espace Schengen ou de l’euro. Mme Le Pen a cherché à adoucir l’image de son parti depuis qu’elle a succédé à son père qui a été condamné à plusieurs reprises pour ses propos antisémites. Cela a rendu le parti plus populaire, mais elle risque maintenant d’être dépassée sur la droite par une nouvelle personnalité, Éric Zemmour.

Éric Zemmour – Reconquête

Le chroniqueur controversé, journaliste de télévision et auteur Éric Zemmour s’est également lancé dans la course pour la présidence de la France.

Zemmour, 63 ans, est célèbre pour ses provocations sur l’islam, l’immigration et les femmes, qui lui ont valu de multiples procès. Il a été condamné pour incitation à la discrimination raciale en 2011 et pour incitation à la haine envers les musulmans en 2018. Il affirme que la France est en déclin tant sur le plan géopolitique qu’économique, ce qu’il impute à l’immigration et à l' »islamisation » et la « féminisation » de la société. L’expert de télévision a créé une frénésie médiatique en France, ce qui a incité les régulateurs des médias français à statuer qu’il devrait être considéré comme un politicien et non comme un journaliste et que son temps d’antenne devrait donc être soumis à des limitations.

La candidature de Zemmour à l’Élysée pourrait nuire à Marine Le Pen, car les deux candidats ont des positions similaires. Plusieurs personnalités de son parti ont déjà appelé Zemmour à se rallier à elle.

Valérie Pécresse – Les Républicains

Valérie Pécresse a été choisie par les membres du parti de droite (les Républicains) pour être leur première femme candidate à l’élection présidentielle française. La chef de la région très peuplée d’Île-de-France, dans laquelle se trouve Paris, a également été deux fois ministre de l’enseignement supérieur et du budget. Elle s’est engagée à revoir les projets de fermeture de réacteurs nucléaires, tout en reconnaissant que le nucléaire ne suffira pas et que les énergies renouvelables doivent être renforcées. Parmi ses autres propositions figurent une taxe carbone aux frontières de l’Europe et la « préférence européenne dans les marchés publics ». Elle a également demandé une hausse des salaires et une réforme des systèmes de chômage et de retraite et a promis de réduire la dette publique. Pour obtenir l’investiture, Mme Pécresse a déjà battu plusieurs candidats très en vue de son parti, dont Eric Ciotti, député niçois, Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-De-France, Michel Barnier, ancien négociateur de l’UE pour le Brexit, et Philippe Juvin, maire qui s’est fait connaître lors de la pandémie de COVID-19.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.