Pompe à chaleur : voici le guide complet pour l’entretenir convenablement
Temps de lecture :10 Minutes, 39 Secondes

L’utilisation d’une pompe à chaleur permet d’optimiser la consommation énergétique de votre logement. Toutefois, cela ne sera possible que si l’appareil a un mode de fonctionnement optimal. Il faut donc qu’il soit régulièrement entretenu, pour que ses performances restent constantes. C’est à ce moment qu’il faudra généralement faire appel à un professionnel. Comment réussir l’entretien de votre pompe à chaleur ? Suivez le guide.

Entretenir sa pompe à chaleur : pourquoi ?

Pour bénéficier d’une pompe a chaleur a 1 euro, vous devez surtout veiller au bon état de votre machine. Il s’agit d’une obligation légale depuis 2020. Elle stipule que toutes les pompes à chaleur doivent au moins se faire contrôler une fois tous les deux ans. L’objectif est de veiller à la correspondance des pompes à chaleur avec des objectifs énergétiques et écolos comme :

Empêcher d’émettre des gaz à effet de serre

Entretenir une pompe à chaleur doit avant tout s’accentuer sur le circuit frigorifique. En effet, c’est de lui que dépend l’efficacité de la règle des transferts thermiques, peu importe le type de pompe à chaleur. Le fluide caloporteur entre donc en jeu pour favoriser les échanges entre les sources froides et chaudes. Sa mission est de capter les calories présentes dans l’air, pour ensuite les intégrer dans le système de chauffage d’une maison.

Ce fluide frigorigène émet des gaz dont l’impact est négatif sur l’environnement. Il peut s’agir de la destruction de la couche d’ozone, ou alors de l’effet de serre. La visite d’entretien tous les deux ans veille à l’étanchéité du circuit dans lequel se trouve le liquide caloporteur.

Accroitre les performances énergétiques

S’occuper de votre pompe à chaleur avec un accompagnateur renov permet aussi d’améliorer les performances énergétiques du dispositif. Un mauvais entretien peut impacter négativement le rendement, et provoquer des pannes plus récurrentes. C’est pour cela qu’il faudra nettoyer les composants, et s’assurer :

  • Du parfait fonctionnement du compresseur ;
  • Du bon état des connexions électriques ;
  • Etc. 

Tout cela permet de booster les performances de la pompe à chaleur, et étendre sa durée de vie.

Comment entretenir une pompe à chaleur ?

Que l’entretien soit annuel ou bisannuel, il regroupe diverses opérations spécifiques pour garantir le bon état de l’appareil. Avant la signature d’un contrat portant sur l’entretien, il faudra s’assurer que le professionnel fasse tous les travaux qui seront nécessaires. Ils regroupent notamment :

  • L’inspection du fonctionnement général de l’appareil ;
  • La surveillance de l’étanchéité du circuit qui contient le liquide frigorigène ;
  • Le nettoyage des multiples parties de la pompe à chaleur ;
  • L’amélioration des réglages.

Quel entretien faire si vous êtes seul ?

Vous pouvez gérer vous-même les petites tâches relatives à l’entretien de votre pompe à chaleur. Elles permettront de rallonger sa durée de vie, mais aussi d’optimiser son fonctionnement. En somme, voici ce qu’il faut faire :

  • Veiller à la constance de la pression du module hydraulique ;
  • Inspecter la composition du fluide caloporteur que vous mettez pour remplir le circuit de chauffage en complément ;
  • Renouveler le fluide à une fréquence de 5 ans.

Selon le type de pompe à chaleur que vous avez, l’entretien peut être plus spécifique. Les aérothermiques par exemple doivent subir un décrassage fréquent de leur borne extérieure. Il est possible d’aller plus loin en dépoussiérant les bouches d’insufflation intérieures. L’usage de l’eau savonneuse est fortement recommandé pour cela.

Comment vérifier le liquide frigorigène ?

Vous devrez impérativement garder un œil sur la pression quand vient le moment de réviser votre pompe à chaleur. Elle doit rester stable et pour vous en assurer, évaluez la qualité du fluide caloporteur. Ce fluide ne représente certes pas une menace pour l’homme, mais ce n’est pas le cas pour la nature. La vérification devra aussi porter sur le caractère imperméable des circuits de l’appareil. Le fluide aura moins de chances de pouvoir s’échapper.

Un décret encadre légalement les obligations que vous avez d’entretenir votre pompe à chaleur comme suit :

  • Une vérification tous les 3 ans pour un appareil de puissance supérieure à 12 KW ;
  • Une vérification tous les ans d’une pompe à chaleur de puissance supérieure à 100 KW ;
  • Une vérification annuelle obligatoire pour toute PAC ayant plus de 2 kg de fluide.

Qui peut entretenir votre pompe à chaleur ?


L’idéal serait de choisir un professionnel qualifié et fiable pour l’entretien de votre pompe à chaleur. Cela vous permettra de garantir la durabilité de votre appareil, mais aussi la constance de ses performances. Par conséquent, le plus simple serait de choisir l’entreprise qui a procédé à l’installation de la pompe à chaleur chez vous. Elle a déjà connaissance du dispositif, et peut rapidement vous dire les travaux d’entretien qu’il faudra faire.

Évidemment, rien ne vous empêche de choisir un autre prestataire. Le plus important sera de veiller à ce qu’il possède une attestation de capacité et soit labellisé RGE. De nombreux répertoires en ligne peuvent vous renseigner sur les professionnels de votre localité. Il vous reviendra ensuite de demander des devis, et comparer le rapport qualité/prix. Dès que vous contactez l’installateur, posez-lui toutes les questions relatives à son service et les gages.

Ce sont notamment les assurances et garanties décennales, qui vous permettent de mieux connaitre le professionnel en face.

Opter pour un professionnel labellisé RGE

Le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est le critère de base grâce auquel vous pourrez choisir un professionnel. L’attribution de ce label est faite par un organisme indépendant. Cela garantit que l’artisan est capable d’installer et s’occuper d’une pompe à chaleur. Une telle certification vous permet aussi de recevoir des subventions étatiques relatives aux travaux de rénovation énergétique. Entre autres, ce sont :

  • Ma Prime Rénov ;
  • CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) ;
  • Ecoprêt à taux zéro ;
  • TVA à taux réduit.

L’attestation de capacité pour manipuler le fluide frigorigène

Outre le label RGE, le professionnel qui s’occupera de l’entretien de votre pompe à chaleur doit posséder une autre certification. Il s’agit notamment de l’attestation de capacité, selon le décret du 7 mai 2007. Il concerne l’utilisation des fluides frigorigènes. En Europe, le cadre réglementaire concernant l’usage des fluides caloporteurs est défini par la règlementation F-Gas.

Comment trouver un spécialiste des pompes à chaleur ?

Il faut avoir que ce n’est pas toujours simple de trouver un professionnel qualifié et fiable pour entretenir une pompe à chaleur. C’est pour cela que les escroqueries dans ce domaine ont eu le temps de proliférer au cours de ces dernières années. Vous devez donc être très prudent pour ne pas vous faire avoir, surtout pour le suivi de votre appareil. Le spécialiste qu’il vous faut doit être compétent, et posséder les certifications requises en la matière.

Une fois que vous avez trouvé le bon candidat, que doit-il faire concrètement ? Sa principale mission consistera à procéder aux différentes vérifications qui suivent :

  • Vérification du compresseur ;
  • Contrôle des performances de votre installation ;
  • Inspection des différentes connexions électriques ;
  • Analyse de l’état des filtres ;
  • Observation des débits, rendements et températures ;
  • Contrôle du dégivrage.

Vous êtes dispensé de l’entretien annuel à une seule condition. Il faut que la charge du fluide caloporteur de la PAC soit inférieure à 2 kg. Quant à l’entretien annuel, vous pouvez envisager la souscription d’un contrat annuel avec un installateur. L’option du forfait peut également être possible selon le prestataire. Le budget à prévoir est compris entre 100 et 300 euros l’année.

Pompe à chaleur : que faire quand elle est hors fonction ?

Malgré le soin que vous lui apportez, viendra certainement le moment où votre pompe à chaleur ne sera plus fonctionnelle. Que faire dans ce cas ? Vous devez contacter un professionnel qui viendra prendre l’appareil. Ensuite, il procèdera à son recyclage ou une destruction si la PAC est totalement irrécupérable. Les modèles de pompes à chaleur de l’ancienne génération sont maintenant interdits.

En effet, ils comportent des fluides frigorigènes très nocifs. C’est pour cette raison que leur recyclage doit se faire par une entreprise spécialisée, et capable de manipuler de tels fluides. Une pompe à chaleur a une durée de vie estimée à une quinzaine d’années. Un suivi régulier à temps peut prolonger cette période, qui peut alors avoisiner la vingtaine d’années. Vous comprenez donc toute l’importance de l’entretien.

PAC en panne : comment réagir ?


Face à une telle situation, il faudra procéder à une réparation de l’appareil. Comme vous pouvez vous en douter, seul un professionnel qualifié pourra s’en occuper. Faire appel à lui est par ailleurs le meilleur moyen de garder votre garantie constructeur, malgré les interventions. Rien ne vous empêche de procéder vous-même à une réparation, si toutefois vous avez les compétences requises. N’essayez cela qu’une fois que votre garantie n’est plus valide. Internet regorge d’une variété de pièces de rechange selon le modèle de votre pompe à chaleur. Évidemment, il faudra au préalable réparer la panne et avoir les références de l’appareil.

Entretenir votre pompe à chaleur est la meilleure chose à faire pour être en mesure de l’utiliser pendant des années. Vous réduisez ainsi l’émission des gaz à effet de serre, et améliorez les performances de l’appareil. L’entretien devrait idéalement être confié à un professionnel, mais vous pouvez vous en charger si vous avez les compétences. Dans ce dernier cas, il est préférable de le faire au-delà de la période de garantie de l’appareil.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Radiateur : quel type choisir et où les installer ?
Temps de lecture :2 Minutes, 43 Secondes

Le radiateur est un équipement indispensable dans chaque maison ou appartement. Lequel choisir pour assurer un confort maximal pendant les mois froids d’hiver ? Où l’installer ? Nous cherchons des réponses aux questions les plus importantes que vous vous posez sur les radiateurs.

Radiateurs – lesquels choisir ? Les types de radiateurs

Sur le marché, vous trouverez de nombreux types de radiateurs. La réponse à la question de savoir quel est le meilleur radiateur pour votre appartement peut dépendre de plusieurs facteurs. Il est utile de se familiariser avec les types de radiateurs et leurs divisions en raison de leurs aspects pratiques et esthétiques spécifiques. Cela peut vous aider à choisir le meilleur modèle :

  • Mode de raccordement (radiateurs latéraux, transversaux, inférieurs).
  • Le matériau dont ils sont faits (acier, aluminium, radiateurs en fonte).
  • Méthode de transfert de chaleur (convecteur, plaque, radiateurs sectionnels).
  • Aspect (radiateurs traditionnels, radiateurs décoratifs, radiateurs à échelle, radiateurs à canaux).

Radiateurs à plaque chauffante

C’est actuellement la solution la plus populaire que l’on retrouve surtout dans les nouvelles constructions. Les radiateurs à plaque chauffante sont également souvent appelés radiateurs à panneaux. Ils sont le plus souvent construits à partir d’éléments en tôle d’acier de profil plat ou perforé. Les panneaux en acier peuvent être de différentes configurations. Les avantages de ces radiateurs ? Tout d’abord, ils chauffent rapidement et transfèrent efficacement la chaleur dans la pièce.

Radiateur – lequel choisir : fonte ou aluminium ?

Les radiateurs en fonte sont connus principalement dans les bâtiments anciens. Ils sont très solides et résistants à la corrosion, mais aussi très lourds. Ils ont une grande capacité, c’est pourquoi ils prennent beaucoup de temps pour chauffer et refroidir (ce qui limite leur capacité à réguler efficacement la température de la pièce).

Une alternative moderne aux radiateurs en fonte sont, entre autres, les radiateurs sectionnels en aluminium. Comme leur nom l’indique, ces radiateurs sont constitués de sections identiques, dans lesquelles se trouvent des canaux d’air. Ils sont légers et chauffent efficacement. Consulter le site eotec.fr, pour d’autres informations sur l’équipement de votre maison.

Comment rénover un vieux radiateur ?

Vous pouvez rajeunir un radiateur ancien ou inesthétique avec de la peinture. Si vous souhaitez que le radiateur soit blanc, utilisez une peinture spéciale pour radiateurs afin d’éviter qu’il ne jaunisse sous l’effet de la chaleur. Vous pouvez peindre le radiateur pour qu’il se fonde dans les couleurs de votre décoration, ce qui en fait un objet de déco unique de l’intérieur.

Dans les intérieurs modernes et les chambres d’enfants, il est intéressant d’expérimenter des couleurs et des motifs, créés par exemple à l’aide de pochoirs. Dans un décor classique ou rétro, les couleurs sourdes sont plus efficaces. Vous pouvez également cacher un radiateur dans une niche ou sous un large appui de fenêtre.

Comment cacher un radiateur ?

Une autre façon d’adapter cet élément de la décoration intérieure est de créer un ingénieux habillage de radiateur. Essayez de faire en sorte que la couverture s’harmonise avec le caractère d’un intérieur donné et le complète. Vous pouvez masquer le radiateur avec un habillage prêt à l’emploi ou à faire soi-même, par exemple un habillage ajouré en panneaux MDF ou un tissu au motif intéressant accroché à un cadre. Un radiateur fixé au mur peut être « transformé » en un meuble adapté au style de la pièce.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.