expert comptable
En quoi le bon suivi de vos activités par un cabinet comptable peut vous aider à vous développer ?
Temps de lecture :2 Minutes, 37 Secondes

Vous envisagez de créer une entreprise et devenir votre propre patron ? Eh bien, lancez-vous si vous avez les moyens financiers à votre disposition. Sachez que créer et développer une entreprise est une aventure stimulante qui pourrait vous apporter beaucoup. Cependant, quel que soit le type d’entreprise que vous souhaitez créer, vous aurez besoin de conseils et d’accompagnement. Pour cela, il n’y a pas meilleur qu’un cabinet comptable. Ce dernier est l’allié par excellence pour transformer votre projet en réalité et augmenter les chances de réussite. Mais comment l’intervention d’un cabinet comptable peut-elle être bénéfique pour l’entreprise ? On vous dit tout dans cet article.

Quelle contribution peut apporter le cabinet comptable dans le développement de votre entreprise ?

Si vous êtes entrepreneur et que vous envisagez de créer une entreprise, le cabinet comptable sera votre meilleure alliée. En effet, contrairement à ce que l’on pense, le rôle d’un cabinet comptable ne se limite pas seulement à la gestion de la comptabilité. Ce dernier touche à peu près à tout. Outre le fait qu’il peut tenir les comptes, le cabinet comptable peut aussi conseiller sur le plan stratégique, juridique ou encore fiscal. Certes, faire appel à ce genre de professionnel n’est pas une obligation lors de la création d’entreprise. Mais se passer de son accompagnement et de ses conseils pourrait ralentir, voire stopper le développement de l’entreprise. Multi-casquette, l’expert-comptable peut accompagner dans les formalités administratives. Il vous orientera dans le choix du statut juridique correspondant à votre projet. Il peut également se charger de rédiger les statuts, faire le dépôt de capital social, publier l’annonce et déposer le dossier d’immatriculation auprès du CFE. Aujourd’hui, de plus en plus de cabinets comptable proposent leurs services sur internet. Parmi les cabinets de confiance, on peut citer en guise de confiance Regval.

Les avantages de faire appel à un cabinet comptable

cabinet comptable
Crédits : Pixabay

Sachez que vous pouvez faire appel à un cabinet comptable à chaque instant clé de votre entreprise. En effet, ce dernier peut jouer un rôle majeur tout au long de la vie de l’entreprise. Il peut par exemple venir en aide lors de la reprise ou la création de cette dernière. Il peut également intervenir dans des situations assez complexes comme la dissolution d’une entreprise. En tant que professionnel de la comptabilité, son aide sera plus que précieuse pour présenter les comptes annuels. Cependant, selon les besoins de votre entreprise, le cabinet comptable peut aussi se charger d’autres missions comme la création de contrats de travail, l’établissement de bulletin de paie, la déclaration fiscale, l’établissement des PV, la modification des statuts d’entreprise, la gestion des ressources humaines, etc. En somme, le cabinet comptable peut se charger de toutes les tâches sociales, fiscales, juridiques et économiques. Pour vous, son aide va vous permettre de gagner du temps et de vous concentrer sur le cœur de votre métier. En plus, c’est moins coûteux que d’embaucher un responsable de la comptabilité.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Axel manès vous explique pourquoi diner dans les ateliers Joel Robuchon.
Temps de lecture :3 Minutes, 1 Secondes

Avec plus 30 étoiles au Guide Michelin, Joël Robuchon a été et reste une vraie légende de l’art culinaire. Décédé le 6 août 2018, ce grand chef cuisinier est non seulement connu pour ses plats hors du commun, il a également animé plusieurs émissions de cuisine telles que Bon appétit bien sûr, Master Chef ou encore Top Chef. En même temps, comme le précise Axel Manès, il était aussi un vrai businessman puisqu’il a géré de nombreux restaurants. Il en avait un peu partout dans le monde ; à Paris, à Las Vegas, à New York, à Londres, à Tokyo… Et parmi ces derniers, quelques-uns avaient une forme assez particulière, c’était les ateliers de Joël Robuchon. Pourquoi diner dans les ateliers de Joël Robuchon ? On vous dit tout dans cet article.

Les ateliers de Joël Robuchon et Axel manès

atelier Joël Robuchon
Crédits : Pixabay

Avec tout ce qu’il a fait, ce qu’il a apporté pour la cuisine française, Joël Robuchon n’est pas seulement un Chef cuisinier. Selon Axel Manès, c’est un chercheur de l’art culinaire. De son vivant, il n’a cessé d’expérimenter de nouvelles saveurs, d’inventer des plats avec différents ingrédients… Parmi les plats qu’il a inventés, il y a par exemple le gratin de macaronis au foie gras et aux truffes – le velouté de chou-fleur mélangé à du caviar… Malgré son énorme succès, Joël Robuchon a toujours été curieux et était constamment à la recherche de nouvelle façon de cuisiner. Et c’est durant son séjour dans le pays du soleil levant, au Japon, que lui est venue l’idée de créer les ateliers. Mélange entre les bars à tapas espagnoles et les bars à sushi, les ateliers se démarquaient des restaurants traditionnels. Le premier atelier fut ouvert dans la capitale japonaise en 2003. L’objectif du chef étoilé était de se rapprocher le plus possible de ses clients. Il voulait également mettre en place une ambiance moins stricte de la restauration. Et, effacer l’image très select de la cuisine française… Aujourd’hui, même après la disparition du Grand chef cuisinier, on peut dire que la relève est assurée. En effet, l’un de ses disciples, Axel Manes connait un réel succès en dirigeant l’un des atelier Joel Robuchon situés à Paris.

Axel Manès : Pourquoi diner dans les ateliers Joël Robuchon  ?

Axel Manes
Crédits : Pixabay

En créant les ateliers de Joël Robuchon, le Chef cherchait à faire en sorte que la cuisine française soit en parfait accord avec son époque. Même chose pour le style de décoration et la présentation de l’atelier. Défi réussi puisque les ateliers de Joël Robuchon avec Axel manès ont été bien accueillis par les amoureux de la cuisine française. Pour répondre à la question pourquoi diner dans ces ateliers. Eh bien, la réponse est toute simple : parce qu’on y mange bien. C’est la raison pour laquelle tous les ateliers de Joël Robuchon dans le monde entier connaissent un réel succès. Dans ces ateliers, on peut manger des plats simples, mais aussi des plats hyper sophistiqués. Parmi les spécialités, on peut citer en guise d’exemple le foie de canard chaud cœur de pomme verte à 49 euros, l’agneau de lait en côtelettes à la fleur de thym à 51 euros, le cœur de saumon confit pickles de girolles à 59 euros et tant d’autres. Pour en savoir davantage, le mieux serait de se rendre dans l’un des deux ateliers de Joël Robuchon à Paris.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

5 conseils pour organiser vos événements professionnels
Temps de lecture :4 Minutes, 5 Secondes

Depuis sa création, une entreprise est appelée à passer par plusieurs étapes pour parvenir au développement. Elle peut organiser des événements professionnels pour renforcer ses stratégies de marketing et de communication. Pour ces occasions, il est important de considérer certains détails afin d’assurer la réussite des événements. Découvrez alors quelques conseils pour une organisation efficace et aboutie de vos événements professionnels.

Établir un programme de déroulement de l’événement et fixer le budget

Pour la réussite de vos événements professionnels, il faut une bonne organisation préalable. Tenant compte du fait que l’événement doit se passer à une date précise et selon une certaine durée ; vous devrez établir un programme de déroulement de celui-ci.

Dans un premier temps, vous devez trouver une date. Cela vous permettra d’envoyer les invitations à temps, obtenir un retour de la part des participants et confirmer les présences. Dans un second temps, vous devez définir les différentes étapes de l’événement professionnel pour démarrer dans les temps, éviter les retards et gérer au mieux l’événement avec fluidité.

Le programme devra ainsi inclure toutes les étapes de l’événement du démarrage à la fin. Il sert en quelque sorte de guide. Pour la réussite de l’organisation, il est aussi primordial de fixer un budget.

Dans ce budget, vous devez considérer les différents besoins pour la réussite de l’événement. Vous devez également prendre en compte le matériel, la logistique, etc. nécessaire lors de l’événement. En fixant le budget d’organisation, vous aurez une meilleure idée des possibilités qui s’offrent à vous pour la réalisation du projet.

Si vous n’avez pas le temps de planifier tout cela, vous pouvez recourir à des prestataires pour organiser vos événements professionnels en toute sérénité. Ils pourront gérer efficacement tous les détails.

Choisir un lieu adapté et convivial

L’organisation des événements professionnels nécessite de faire un choix en ce qui concerne le lieu. Pour le choisir, vous devez considérer le nombre de participants, l’espace disponible et le secteur où il se situe.

Le choix du lieu doit également prendre en compte le type d’événements que vous voulez organiser. Certains événements sont plus adaptés en intérieur et d’autres en extérieur. Il faut aussi tenir compte des participants et des animations que vous prévoyez pour le jour-j.

Veillez à ce que le lieu soit réellement adapté pour l’occasion. Il est aussi intéressant de miser sur la convivialité.

Penser à l’accueil des participants le Jour-J

Pour organiser un événement professionnel réussi, il faut considérer tous les détails. L’idée ici c’est de permettre aux participants de garder un agréable souvenir de l’événement. Il faut aussi que ces derniers ressentent votre implication pour la bonne marche des choses. Cela passe déjà par l’accueil que vous leur réservez.

Il est toujours bien de choisir des personnes à qui vous pourrez confier l’accueil. Il est recommandé de choisir au sein de votre équipe des personnes accueillantes, courtoises et respectueuses pour cette tâche. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également engager des hôtes et des hôtesses professionnels pour la circonstance.

S’occuper de la logistique et prévoir des goodies à offrir

La réussite d’un événement professionnel repose sur l’organisation, mais aussi sur la qualité de la logistique utilisée. Pour ce fait, vous devez vous occuper de la logistique dont vous aurez besoin le jour de l’événement. Il s’agit entre autres des appareils de projection, du matériel de communication, de l’alimentation et bien d’autres.

Si vous disposez de la technologie nécessaire, vous devez vous assurer qu’elle est toujours fonctionnelle et en bon état. Dans le cas où vous n’en disposez pas, vous pouvez toujours recourir à la location de la logistique et des appareils.

Mis à part cela, il est recommandé de prévoir des goodies, objets publicitaires professionnels à offrir aux participants le jour de l’événement. Véritables outils publicitaires et de communication, les goodies vous permettront d’avoir plus d’impact et de captiver l’attention des participants. Pensez aussi à une collation.

Gérer la communication autour de l’événement

La communication autour d’un événement professionnel est l’un des gages de sa réussite. Ainsi, vous devez prendre le temps de bien gérer l’aspect communication. Plusieurs options s’offrent à vous pour y parvenir.

Vous pouvez passer par les différents réseaux sociaux notamment Facebook, Twitter, Instagram, etc. C’est l’un des meilleurs moyens pour toucher et attirer le plus de personnes. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également recourir à la presse pour la gestion de la communication autour de l’événement.

Si le cercle des participants est restreint et prédéfini, vous pouvez aussi passer par le mailing client pour informer les clients, les collaborateurs, les fournisseurs, prospects, etc.  Toutes ces précautions vous permettent de réussir l’organisation de votre événement

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %
5/5 (2)

Merci de Noter cet article.

Entreprises : comment choisir le bon détective privé
Temps de lecture :6 Minutes, 55 Secondes

Vous doutez de la loyauté d’un de vos collaborateurs ? Vous soupçonnez un cas de concurrence déloyale et n’avez pas encore suffisamment de preuves pour le prouver ? Dans ces cas et dans de nombreux autres encore, vous pouvez faire appel à un détective privé. La seule question est : comment faire pour choisir le meilleur ? Pour bien faire votre choix, vous pouvez prendre connaissance de ces quelques conseils.

Pourquoi rechercher un détective privé ?

C’est la toute première question que vous devez vous poser avant de vous lancer dans la recherche d’un détective privé. Cela vous permettra de savoir réellement ce que vous cherchez. En effet, tous les détectives privés n’ont pas les mêmes compétences ou n’interviennent pas forcément dans les mêmes domaines. Par exemple, si vous voulez prouver un arrêt maladie abusif de l’un de vos salariés, vous devez rechercher votre professionnel dans le rang des détectives privés qui maîtrisent la législation qui encadre l’arrêt de travail.

Il leur sera alors plus facile de mener leur enquête. Ils vous apporteront les preuves nécessaires au plus vite. Par contre, si vous allez vers un détective privé qui ne maîtrise rien dans le domaine, l’enquête prendra plus de temps et c’est vous qui perdez. Vous devez alors inéluctablement tenir compte de vos besoins lorsque vous êtes à la recherche d’un détective privé.

L’idéal serait donc de ne pas aller vers une agence privée généraliste. Il serait dans votre intérêt de choisir un professionnel spécialisé dans quelques domaines d’investigations bien définis. Retenez donc que vous devez tenir compte de la nature de l’enquête pour savoir dans quel panier chercher.

A-t-il l’autorisation d’exercer ?

Malheureusement, dans le monde aujourd’hui, il existe des professionnels qui ne le sont pas en réalité. C’est pour cette raison que vous devez faire beaucoup attention lorsque vous voudrez confier un dossier à un détective privé. Si vous êtes à la recherche des preuves pour prouver une concurrence déloyale par exemple, sachez qu’il est important de vous tourner vers une agence qui a une existence légale. Elle doit avoir son numéro K-bis, SIRET, etc.

Outre cela, le détective privé à choisir doit avoir son agrément et une autorisation d’exercer. Vous devez savoir que cette profession est bien encadrée désormais. Cela, pour empêcher tout débordement et abus. Il faut noter que c’est le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) qui est habileté à délivrer un numéro d’agrément et une autorisation aux détectives privés. Il est sous tutelle du ministère de l’Intérieur.

Le professionnel doit vous communiquer ces deux documents avant que vous n’acceptiez travailler avec lui. Le numéro d’agrément se présente sous la forme de AGD+ une série de chiffres. Quant à l’autorisation d’exercer de l’agence, elle se présente sous la forme de AUT+0+département+date fin de validité. Il faut noter que vous pouvez vérifier ces informations sur internet. Pour ce faire, consultez le fichier DRACAR sur le site internet du CNAPS.

Est-il assuré ?

Vous devez aussi vous demander si le détective privé est assuré. Aujourd’hui, aucun détective privé ne peut exercer s’il n’est pas titulaire d’un contrat d’assurance responsabilité civile professionnelle. C’est ce qui est mentionné dans l’article E-16 du Code de déontologie. Vous devez donc demander au professionnel de vous montrer son attestation officielle de responsabilité civile.

De ce fait, lorsqu’il commet une faute durant l’enquête, vous pouvez l’obliger à assumer ses responsabilités. Autrement dit, vous serez indemnisé à hauteur de l’erreur reconnue. En effet, la responsabilité civile est l’obligation légale de réparer les dommages causés à une tierce personne. Ce contrat vous protège donc.

Le contrat du mandat

Le détective privé agira en votre nom dès que vous l’embauchez. Vous devez inéluctablement signer un contrat avec lui. De ce fait, vous l’autorisez aux yeux de la loi à effectuer des actes juridiques à votre place. À la fin de sa mission, il sera obligé de faire un rapport d’enquête qui vous servira de preuve devant toute juridiction.

Vous devez donc exiger de lui un contrat de mandat. Il vous sera ainsi facile de vous justifier plus tard. Ce contrat doit être bien précis et clair avec les clauses de votre collaboration. Sur le contrat, un certain nombre d’éléments doit y être mentionné. Votre nom et celui du mandataire (détective privé) doivent s’y retrouver.

En outre, le contrat doit faire mention de l’objet du mandat, vos obligations, les recours en cas de litige, sa rémunération, etc. Ne l’oubliez pas, le contrat doit être établi avant que le détective ne commence son travail.

Un détective privé installé dans votre région

Pour que l’enquête ne prenne pas plus de temps que nécessaire, vous devez choisir un détective privé qui se trouve dans votre zone. Ce dernier est censé maîtriser le territoire. Il lui sera donc plus facile de mener l’enquête. Par ailleurs, il vous sera facile de vous rendre dans son agence.

Notez qu’il est important de discuter de vive voix avec le détective privé avant de l’embaucher. Un rendez-vous physique vous permettra de faire vos propres impressions sur le professionnel. Prête-t-il attention à ce que vous dites ? Vous demande-t-il des informations pratiques qui pourraient l’aider à remplir la mission que vous vous apprêtez à lui confier ?

Soyez attentif à tout ceci et vous vous ferez une réelle idée sur son expertise. C’est cela qui vous permettra de le choisir ou non. Mais, il serait difficile d’en arriver là, si son agence n’est pas installée dans votre région.

La réputation et les honoraires

Pour bien choisir votre détective privée, vous devez vérifier s’il a une bonne réputation. Pour ce faire, rendez-vous sur son site internet et lisez les avis postés par ses anciens clients. Vous pouvez aussi vous renseigner chez vos proches. Cela dit, le bouche-à-oreille est un excellent moyen de vérifier sa réputation. Pour finir, vous devez vérifier si ces honoraires sont bien en adéquation avec ce que proposent les autres détectives. Cela vous permettra de bénéficier d’une prestation au meilleur rapport qualité/prix. Pensez-y !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
5/5 (1)

Merci de Noter cet article.

Comment devenir rédacteur web sans diplôme ou formation
Temps de lecture :2 Minutes, 42 Secondes

Comment devenir rédacteur web ? Voilà la question qu’on retrouve sur toutes les lèvres depuis une année ou deux.

Notamment mises en relief avec la formation de Lucie Rondelet, qui a bénéficié d’un regain de notoriété depuis sa création, les formations pour devenir rédacteur web bénéficient d’une forte demande.

Je suis Alexandre Montenon, content manager depuis 2011 et formateur en rédaction web à l’ISCOM Lyon, et je vais vous dévoiler comment devenir rédacteur web sans diplôme ou formation.

1. Être autodidacte

Quand j’ai commencé en 2011, je n’avais aucune formation. J’ai tout appris sur le tas, en découvrant pas à pas toutes les joies de la rédaction web au regard de mes lectures sur le web. Un blog par-ci, un ebook par-là, puis je décidais de créer mon propre site web : e-redacteur.fr, à l’époque.

J’ai tout simplement appliqué les méthodes de rédaction web et de netlinking pour référencer mon site web (il faut aussi dire qu’en 2011, la concurrence était moins féroce dans la rédaction).

De fil en aiguille, les clients ont commencé à faire appel à mes services. Et même si le syndrome de l’imposteur m’effleurait constamment le cerveau, je n’hésitais pas à vendre mes prestations en rédaction web, tout en apprenant parfois sur le tas.

2. Suivre un stage auprès d’un rédacteur web

Il y a deux ans, Anaïs m’a contacté par téléphone. Elle souhaitait apprendre le métier de rédactrice web, mais sans devoir suivre une formation payante.

Je l’ai donc gracieusement aidé, en lui proposant des exercices à faire (corrigés par mes soins) et en lui permettant de me suivre dans mon quotidien de rédacteur web.

Étant auto-entrepreneuse, j’ai ensuite commencé à lui sous-traiter des missions de plus en plus intéressantes.

Aujourd’hui, Anaïs génère un CA entre 1500 et 3000 euros par mois en tant que rédactrice web.

3. Apprendre sur Internet

Je te l’ai dit un peu plus haut, j’ai appris mon métier tout seul comme un grand. J’ai donc parcouru le web pour apprendre un tas de choses sur la rédaction web.

Mais ce qui m’a surtout aidé, c’est que j’ai aussi pu bénéficier d’un réseau de consultants SEO à l’époque, ce qui m’a beaucoup aidé à vérifier la véracité des informations que je piochais sur le web.

À force, j’ai acquis une très belle expérience dans le domaine de la rédaction et du référencement naturel, de sorte que je pilote désormais les stratégies éditoriales de l’ensemble de mes clients, sans me contenter d’être un pur opérationnel qui ne fait que rédiger à partir de briefs clients.

4. Suivre une formation en ligne

Oui, je sais que j’avais dit te proposer dans cet article des astuces pour devenir rédacteur web sans diplôme ou formation, mais parfois, on n’a vraiment pas le choix.

Parce que se lancer seul en apprenant tout seul n’est pas toujours facile (manque de motivation ou peur de ne pas comprendre), il est souvent utile de suivre une formation de rédacteur web auprès de quelqu’un d’expérimenté.

C’est aussi une bonne technique pour obtenir des informations véritables et bénéficier de l’expérience d’un rédacteur professionnel.

Souvent, ces formations t’aident bien plus que devenir rédacteur web : elles t’aident carrément à réussir en tant qu’entrepreneur.

Alors, quelle solution vas-tu choisir ?

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

5 idées pour se lancer à son compte en 2022
Temps de lecture :2 Minutes, 37 Secondes

Votre nouvelle résolution en 2022, c’est de vous lancer à votre compte ? Découvrez ci-dessous 5 idées de business sur Internet et ENFIN créer votre entreprise ! Prêt à réussir votre nouvelle activité ?

1. Vendre des produits dropshipping

Pas besoin de créer LA boutique en ligne qui va concurrencer Amazon ou autres compères. Non, il vous suffit de créer une boutique en ligne qui vend directement les produits de vos fournisseurs.

La plupart des entrepreneurs qui se lance dans le dropshipping passe généralement par AliExpress.

Le concept ? Il vous suffit d’acheter le produit auprès de votre fournisseur uniquement quand il est déjà vendu. Ce qui vous éviter la gestion des stock, la logistique et donc, un investissement conséquent dès le départ.

2. Devenir freelance

Les métiers du web sont de plus en plus nombreux : du rédacteur web au développeur PHP, en passant par le community manager ou encore le graphiste web, vous ne manquez pas d’idée pour vous lancer à votre compte.

Plusieurs personnes réputées dans leur domaine d’activité, comme Alexandre Montenon, vous propose des formations pour devenir rédacteur web et trouver des clients en tant que freelance.

Vous pouvez aussi vous lancez seul et vous inscrire sur des plateformes telles que Malt.

3. Vendre de la formation

Comme vu ci-dessus, vendre de la formation est un moyen d’aider les personnes à se développer professionnellement comme personnellement.

Votre avantage ? Vous proposez un produit qui ne vous coûte pas un centime, si ce n’est le temps que vous y avez consacré pour créer les différents modules qui composeront votre formation.

Des idées de formation : des cours d’anglais, des cours pour apprendre la guitare, des cours pour savoir prospecter par téléphone, etc.

Mettez le doigt sur votre talent caché et créez une formation dans laquelle vous êtes expert !

4. Faire de l’affiliation

Prenons le cas de la boutique objet-insolite.fr, qui propose des cadeaux originaux en ligne. Si vous cliquez sur l’un des produits, vous vous apercevrez que le bouton acheter vous redirige vers une fiche produit Amazon.

C’est ça, l’affiliation.

Le concept consiste tout simplement à vendre les produits d’une autre boutique en ligne, moyennant commission pour le vendeur (qui représente en général un certain pourcentage du prix de vente du produit).

5. Devenir influenceur ou blogueur

Créer du contenu, c’est un peu le nouveau business sur Internet. Que ce soit pour le référencement naturel ou n’importe quel autre besoin, le contenu est la star sur le web.

Si vous aimez créez du contenu à forte valeur ajoutée, qui peut se vanter d’une certaine expertise dans son domaine, lancez-vous sur les réseaux sociaux et exploitez vos compétences.

En plus, le trafic que vous attirerez via vos vidéos YouTube ou publications Instagram pourra être redirigé vers votre site web !

Pour résumer

Pour vous lancer en 2022, vous pouvez :

1. Vendre des produits dropshipping

2. Devenir auto-entrepreneur et vendre votre service

3. Vendre de la formation

4. Faire de l’affiliation

5. Devenir influenceur ou blogueur

Mais les idées ne manquent pas pour devenir entrepreneur. N’hésitez pas à déceler ce qui fait votre potentiel, et développez vos compétences pour mieux vendre votre service ou produits !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Comment bien commencer une activité en tant qu’auto-entrepreneur 
Temps de lecture :4 Minutes, 9 Secondes

Si vous voulez pouvoir créer votre propre entreprise et en vivre, il existe des règles à suivre afin de réussir.

L’auto-entrepreneuriat est souvent considéré comme une forme d’entrepreneuriat qui est accessible au plus grand nombre puisque son montant d’investissement est faible. Ce guide était donc là pour vous accompagner et éviter certaines erreurs que les gens font souvent lorsqu’ils démarrent leur activité en tant qu’auto-entrepreneurs.

Le choix de l’activité à développer

Il s’agit de la première étape que vous devez franchir pour démarrer votre activité. En effet, il est important d’être conscient du marché qui y correspond, de votre profil personne, et des contraintes liées à ce type d’activité.

Le choix de l’activité à développer doit être éclairé par une réflexion stratégique et surtout réaliste. Il faut également se poser les bonnes questions pour repérer les opportunités et les risques associés, notamment au niveau financier.

Pour bien choisir son activité à développer, il est essentiel de se demander :

  • Quel est mon projet ?
  • Quels services ou produits je souhaite proposer ?
  • A quel public dois-je m’adresser ?
  • Quelle sera la concurrence sur le marché ?

Les risques de l’auto-entrepreneuriat

Avant de se lancer, il est important de comprendre que le choix de l’auto-entrepreneuriat implique un certain nombre de risques. Risque qui peut être limité si vous prenez conscience et utilisez les bons outils pour votre activité.

Il y a plusieurs raisons qui font que ces risques existent. Son statut d’indépendant fait que l’auto-entrepreneur n’a pas la sécurité de son salaire journalier ni les garanties des employés à temps plein. Sa caractéristique principale est qu’il ne peut compter sur personne hormis sur lui-même pour faire fonctionner son entreprise donc il est essentiel d’être parfaitement organisé et savoir établir des objectifs réalistes.

Les problèmes administratifs

L’auto-entrepreneuriat peut se révéler être une activité qui nécessite beaucoup de temps et d’investissement. Pour cette raison, il est important de bien préparer son entrée sur le marché afin d’être efficace et proactif. En effet, lorsque vous souhaitez démarrer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, il est important de penser à tout ce qui concerne la gestion administrative.

Il faut donc penser à tout ce qui concerne les formalités administratives à remplir avant d’entamer son activité en tant qu’auto-entrepreneur. Il suffit pour cela de considérer tous les documents qui doivent être présents lors du démarrage d’une entreprise : les statuts, le choix du régime juridique et fiscal et le choix des formes juridiques.

La concurrence

Il est important de souligner que la concurrence est un point essentiel à surveiller. En effet, sur internet il y a beaucoup d’activités qui peuvent correspondre à ce que vous proposez. Par conséquent, il est important d’avoir une stratégie qui puisse vous distinguer des autres, notamment en proposant un produit ou service original et en s’adressant à un public spécifique.

La gestion du temps

La gestion de son temps est une étape incontournable lorsqu’on démarre son activité en tant qu’auto-entrepreneur. En effet, il s’agit de la principale raison pour laquelle les nouvelles entreprises ne réussissent pas à prospérer.

Il existe trois éléments essentiels à prendre en compte lorsque vous faites le choix de gérer vos propres ressources humaines :

  • La gestion du temps
  • L’organisation des tâches
  • Les aspects financiers

Lorsque vous créez votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, il est important de réserver du temps pour le suivi qui vous permettront de faire face aux imprévus. Il existe différents outils que vous pouvez utiliser afin de gérer leurs heures de travail, comme Excel.

La gestion financière

Dans un premier temps, il peut être important de commencer à gérer sa gestion financière. Cela permet de garder une économie et de se projeter dans l’avenir. Il est donc primordial de réfléchir aux différentes dépenses que l’on va faire et sur les revenus que l’on va pouvoir avoir. Pour cela, il est possible de prendre contact avec des organismes qui vous aideront à calculer votre situation.

Il est également judicieux d’inspecter son contrat d’assurance afin de s’assurer qu’il est bien adapté à ce que vous allez faire comme activité. Vous pourriez par exemple être amenés à prendre une assurance responsabilité civile professionnelle si vous produisez des objets qui risquent d’endommager les biens ou la personne du public.

Conclusion

Développer une activité en tant qu’auto-entrepreneur est une aventure avec des contraintes et des risques. Mais il est indispensable d’anticiper et de se protéger pour éviter les pièges.

D’autre part, tester toujours ouvert pour trouver de nouvelle idée. Dans ce but, nous vous conseillons également de vous abonner à des magazines business. Dans ce registre, il existe par exemple le Business Review qui se veut comme le magazine par excellence pour les chefs d’entreprise et les entrepreneurs indépendant.

Dans tous les cas, nous espérons que notre article vous aidera pour la création de votre activité d’auto-entrepreneur.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Objet social et bail commercial : ce qu’il faut savoir pour votre boulangerie
Temps de lecture :3 Minutes, 14 Secondes

Le métier de boulanger se pratique avec passion ! Ayant quelques expériences pour exercer ce métier, vous souhaitez ouvrir votre propre boulangerie ?

C’est une très bonne idée. Mais avant d’entamer votre projet, il est essentiel de connaître toutes les démarches à suivre.

Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir pour votre boulangerie.

Faire l’étude de marché de votre boulangerie

Pour ouvrir une boulangerie, il faut avant tout faire une étude de marché pour savoir s’il y a bien de la demande sur le lieu d’implantation.

Pour cela, il vous faudra étudier, en premier lieu, les spécificités de votre futur client. S’agit-il de personnes qui travaillent à proximité ou d’une clientèle de quartier ? Posez-vous les questions suivantes : quels sont les heures de pointe et les produits les plus recherchés ? Le ticket moyen et la fréquence d’achat ?

Ensuite, il faudra analyser les boulangeries qui existent déjà aux environs. Quels types de pains proposent-ils ? Des sandwiches ou des pâtisseries ? Qu’en est-il de la satisfaction de leurs clients ?

Et enfin, il faudra connaître les tendances du secteur : l’évolution des modes de consommation, boulangeries aux franchises ou indépendantes, la concurrence avec les grandes surfaces alimentaires et les nouvelles méthodes pour promouvoir vos produits en boutique.

Ouvrir une boulangerie franchisée ou indépendante ?

Après avoir effectué votre étude de marché, il faut définir l’orientation commerciale de votre boulangerie.

Vous souhaitez ouvrir quel type de boulangerie, pour quel type de client et avec quelle représentation : boulangerie industrielle, boulangerie traditionnelle ou boulangerie bio ?

Vous allez produire quels types de pain : uniquement du pain, avec une offre de pâtisserie ou de viennoiserie, ou des sandwichs en supplément ?

Et notamment, prévoyez-vous d’ouvrir une boulangerie franchisée ou indépendante ?

Tout cela dépendra sûrement de vos envies et de votre savoir-faire. Poser ces questions est nécessaire, durant l’établissement de votre projet, étant donné qu’elles auront un impact primordial sur l’éventuelle rentabilité de votre boutique et le choix de l’emplacement approprié.

Le local commercial de votre boulangerie

Si vous voulez louer un local commercial pour votre boutique, il faut conclure un bail commercial. Souvent, des dépenses accompagnent la conclusion dudit contrat comme le versement d’un droit au bail à l’ancien locataire ou d’un pas-de-porte au propriétaire.

Si vous êtes bénéficiaire d’une cession de fonds de commerce, vous devrez penser à des travaux d’aménagement et de rénovation dans certains cas, après avoir trouvé l’emplacement idéal pour implanter votre boulangerie.

L’agencement de votre boulangerie

Il faut que l’agencement de votre boulangerie soit au niveau des produits proposés. Effectivement, c’est l’image de votre agencement que le client verra en premier. Pour ce faire, le design de la boutique est très important.

Pour pouvoir ouvrir votre propre boulangerie, il faudra vous procurer obligatoirement du matériel et de l’équipement de boulangerie comme : une machine à pain boulanger, un four à pain professionnel, une armoire à levain, une chambre froide, une trancheuse à pain, un pétrin mélangeur…

Par ailleurs, pour satisfaire les clients, vous devrez aussi agencer votre espace de vente. Il vous faudra donc d’une vitrine réfrigérée, une caisse, des présentoirs et rangements, un terminal de carte bleue…

Pour voir les meubles de boulangerie qu’il vous faut, vous pouvez consulter notre site.

Les besoins en personnel

Pour votre projet de création de boulangerie, il faut également étudier vos besoins en personnel.

Si vous n’avez pas encore de personnel, il vous faudra tout d’abord recruter une personne ayant une qualification professionnelle qui permet d’exercer de manière légale le métier de boulanger-pâtissier.

En outre, vous devrez également recruter du personnel de vente qui a sûrement de la passion pour le secteur. Les besoins découlent fermement des horaires d’ouverture envisagés et de la surface de votre local.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.