Travaux de rénovation énergétique : de quoi s’agit-il concrètement ?
Temps de lecture :6 Minutes, 30 Secondes

Avec les défis écologiques actuels, il est important d’optimiser la performance thermique de votre logement. Le principal objectif est la réduction de vos dépenses en matière de chauffage. De manière pratique, il faudra procéder à quelques travaux importants pour rénover votre maison sur le plan énergétique. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreuses aides dans ce sens ont été créées. Comment s’y prendre en pratique, et quelles sont ces subventions disponibles ?

Comprendre la rénovation énergétique

Avant de vous lancer dans une simulation prime renov, il faudrait comprendre en consiste une rénovation énergétique. De manière simple, il s’agit de tous les travaux qui permettront de réduire votre consommation énergétique. L’objectif est évidemment de booster la performance énergétique de votre logement en :

  • Réduisant la facture de chauffage : qui constitue au moins 60 % des dépenses énergétiques des ménages ;
  • Rejetant moins de CO2 : ce qui permet de réduire votre empreinte carbone.

Autrement dit, les travaux de rénovation thermique constituent des actions écologiques et économiques.

Quels sont les travaux concernés ?


Comme vous le verrez sur france renov, quatre groupes de travaux sont inclus dans un projet de rénovation énergétique. Les voici :

L’isolation

La première des choses à faire consiste à revoir l’isolation de votre maison. En effet, c’est là que vous pourrez contrôler les pertes de chaleur qui se traduiront par :

  • L’isolation des combles perdus ou de la toiture : c’est là que se produisent entre 25 et 30 % des pertes énergétiques ;
  • L’isolation des murs : les parois du logement peuvent être la cause d’une déperdition thermique de l’ordre de 25 %. Diverses techniques peuvent alors être utilisées pour isoler de manière efficace.
  • L’isolation des fenêtres et ouvrants : responsables de 10 voire 15 % des pertes de chaleur. C’est pour cela qu’il faudra isoler les parois vitrées pour accroitre la performance du logement.
  • L’isolation du sol : pour empêcher 7, voire 10 % des pertes de chaleur. Concrètement, il s’agit d’isoler les planchers bas en installant des panneaux isolants à des endroits stratégiques.

Le choix de l’isolant est également de la plus haute importance, car de lui dépendra la performance notée. Voici les différentes options possibles sur le marché :

  • Les isolants biosourcés : ils ont un caractère écologique comme le liège ou le chanvre ;
  • Les isolants minéraux : la laine de roche ou de verre ;
  • Les isolants synthétiques : le polystyrène.

Le chauffage

Ici, il s’agit de mettre en place un système de chauffage ou de production d’eau chaude dont la performance est élevée. Pour limiter vos dépenses énergétiques, vous pouvez procéder au remplacement de votre ancien chauffage. En lieu et place, il sera possible de choisir quelque chose de :

  • Plus performant ;
  • Plus moderne ;
  • Moins polluant ;
  • Moins énergivore.

Voici quelques dispositifs parmi lesquels vous pourrez trouver le chauffage dont vous avez besoin :

  • La pompe à chaleur ;
  • La chaudière biomasse ou le poêle à bois ;
  • Le chauffe-eau thermodynamique ;
  • Le chauffe-eau solaire individuel (CESI).

Le prix de ces appareils est certes élevé, mais leur rentabilité se fait en peu de temps. N’oubliez pas qu’ils vous aideront à économiser énormément d’énergie. Par ailleurs, ils vous permettent pour la grande majorité de bénéficier d’aides financières pour la rénovation énergétique de votre maison.

La régulation du chauffage

Les appareils destinés à réguler le chauffage sont également un énorme atout dans un projet de rénovation énergétique. En effet, ils vous permettent de diminuer votre consommation de chauffage de 5 voire 15 %. Une fois de plus, vous n’avez que l’embarras du choix des systèmes que sont :

  • Le robinet thermostatique ;
  • La sonde extérieure de température ;
  • Les équipements de chauffage connectés ;
  • Les thermostats programmables ou connectés.

La ventilation

Dans une maison rénovée et parfaitement isolée, l’air extérieur n’a vraiment aucun mal à circuler. Pour permettre son renouvellement, il faudra associer des travaux de rénovation à ceux concernant la ventilation. Vous pourrez ainsi accroitre la qualité de l’air ambiant qui prévaut dans le logement. En réduisant la pollution intérieure, cela vous permet aussi d’économiser de l’énergie. L’air vicié est en effet dépourvu de toute humidité, ce qui réduit sa facilité à être chauffé.

Une humidité excessive peut aussi provoquer la création de moisissure, et autres champignons qui prolifèrent dans le logement. L’impact négatif des parasites peut aussi se noter sur le plan sanitaire, avec l’apparition de difficultés respiratoires. Cela s’observe notamment chez les personnes qui souffrent de l’asthme. C’est pour cette raison que les professionnels conseillent souvent d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC).

Il vous faudra alors opter pour l’un ou l’autre de ces systèmes :

  • La VMC simple flux : elle permet l’extraction de l’air pollué vers l’extérieur du logement, et conduit l’air frais par différentes entrées.
  • La VMC double flux : le principe est le même que dans le cas précédent. La particularité ici est qu’il est aussi possible de faire un préchauffage des flux d’air extérieur avant leur répartition dans la maison. Lorsque l’isolation est bien faite, ce système accentue plus les économies sur le plan énergétique.

Rénovation énergétique : quel planning suivre pour les travaux ?

Il est important de noter qu’il existe un ordre dans lequel les travaux de rénovation doivent être faits. Idéalement, voici comment vous devriez procéder :

  • Les travaux d’isolation : vous réduisez ainsi toutes les déperditions thermiques, afin de calibrer votre système de chauffage comme il faut ;
  • Le renouvellement du système de chauffage : un chauffage à la pointe de la technologie vous permettra de faire plus d’économies ;
  • La régulation du nouveau dispositif ;
  • La ventilation : la qualité d’air s’améliore dès que l’isolation et le chauffage du logement sont faits.

Faire ces différents travaux dans un autre ordre ne vous donnera pas forcément un résultat optimal sur le plan énergétique.

Ces aides et subventions pour payer vos travaux de rénovation


Le budget des travaux de rénovation thermique peut rapidement prendre de grandes proportions. Pour aider les particuliers, l’État a mis en place différentes subventions dans ce sens. En voici quelques-unes :

MaPrimeRénov’

Ce dispositif est celui qui succède au crédit d’impôt transition écologique et d’autres subventions de l’Anah. Tous les propriétaires et copropriétaires peuvent prétendre à MaPrimeRénov’, sans distinction de revenus. Le calcul du montant se fait selon les revenus, de même que l’atout écologique des travaux. Tous les biens sont concernés, qu’ils soient destinés à la location ou une rénovation.

La construction du logement doit dater d’au plus 15 ans ou moins de 2 ans pour un changement de chaudière au fioul.

Éco-prêt à taux zéro

Avec l’éco-prêt à taux zéro, vous avez de quoi payer la rénovation énergétique de votre maison. Il ne sera pas nécessaire dans ce cas de vous acquitter d’intérêts, ou avancer de l’argent. Le montant à vous octroyer peut aller à 50.000 euros. Voici le profil des personnes qui peuvent bénéficier de cette aide :

  • Les personnes physiques : à savoir les propriétaires occupants ou bailleurs même en copropriété ;
  • Les sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés, ayant au moins une personne physique comme associé.

L’octroi de l’éco-prêt à taux zéro est fait sans considérer une condition particulière de ressource. L’éligibilité est étendue à tous les logements en France, et surtout :

  • Ceux achevés depuis plus de 2 ans à la date où commencent les travaux de rénovation énergétique ;
  • Les logements loués comme résidence principale, si vous en êtes le bailleur.

Un logement ne peut bénéficier que d’un unique éco-prêt à taux zéro. Exception est faite d’un autre éco-prêt à taux zéro complémentaire, si la somme des deux ne dépasse pas 30000 euros.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Comment bien choisir son terrain à construire
Temps de lecture :3 Minutes, 22 Secondes

La construction d’une maison soulève de nombreuses interrogations. Et lorsque vous vous lancez dans cette aventure, vous vous rendez bien vite compte d’une chose : il n’y a pas que la maison qui fait la qualité de vie.

En effet, le terrain représente 50% du bien-être que vous ressentirez en habitant dans votre nouvelle maison. Une route construite à proximité, un terrain trop boueux pour faire construire une piscine, une connexion internet et téléphonique inexistante…

Ce sont de nombreuses caractéristiques qui peuvent immédiatement mettre en danger votre qualité de vie.

Le bon emplacement du terrain

Lorsque vous partez à la recherche du terrain de construction idéal, le premier critère à considérer est bien évidemment sa localisation. Le quartier de Vauguyon, de Pontlieue-Rocade, de Maillets Bellevue… Le Mans offre de nombreuses possibilités. En pleine ville ou plus proche de la périphérie ?

En réalité, cette question ne dépend que de vous et de votre projet immobilier. Si vous souhaitez un endroit plutôt calme avec un terrain plus grand, peut-être est-il préférable de regarder en périphérie, près des campagnes.

A contrario, si vous souhaitez être près de tout et ne jamais utiliser la voiture, le centre-ville regorge de belles surprises. Tout dépend de votre mode de vie et de vos habitudes !

Le prix d’achat

Une fois que vous savez dans quel quartier du Mans vous recherchez pour faire construire votre maison, vous pouvez considérer le prix de vente des terrains.

Si vous avez déjà pris le temps de définir votre budget, cette étape devrait couler de source.

Vous devez alors considérer des propositions de vente de terrains qui sont dans vos prix, et qui correspondent à vos critères.

Mais il faut aussi qu’ils soient en cohérence avec les prix du marché. Le Mans possède un marché immobilier très changeant, et une certaine expertise est nécessaire pour reconnaître une bonne affaire.

Une surface idéale pour vos projets

La superficie de votre terrain est elle aussi une condition sine qua non pour la réussite de votre projet.

Et là encore, tout dépend de vous et de vos envies. Lorsque vous faites construire votre maison individuelle, l’objectif est que cette dernière s’adapte à votre projet, et non l’inverse.

Avisez-vous donc de choisir un terrain qui offre suffisamment de surface pour tous vos projets : un potager, une piscine, un atelier, des jeux pour enfants…

Essayez de vous projeter pour faire les bons choix, et sélectionnez un terrain qui vous conviendra sur le long terme.

L’orientation de votre terrain

L’exposition au soleil et l’orientation de votre terrain font aussi partie des critères incontournables qu’il faut absolument vérifier. Si le terrain que vous avez repéré est en exposition plein nord, vous savez que vous n’aurez que rarement le soleil.

Au contraire, si le terrain est légèrement en pente et plein sud, c’est la porte ouverte vers de nombreuses économies d’énergie ! Sans oublier le bien-être du soleil au quotidien.

L’environnement et le voisinage

Avant de construire sa maison au Mans, il est également important d’analyser l’environnement de votre terrain, actuellement et pour plus tard. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie du Mans, pour vous tenir informer des éventuelles constructions en cours de négociation.

Vous pouvez également interroger les voisins pour avoir des sources sûres en termes de potentielles nuisances environnantes. L’objectif est d’identifier le moindre problème, avant que celui-ci ne vienne dévaloriser votre achat de maison.

La qualité du sol

Enfin, la dernière caractéristique que vous devez prendre en compte pour la construction de votre maison au Mans, c’est la qualité du sol.

En effet, si la terre est trop rocheuse ou trop boueuse, la construction de votre maison risque d’être compliquée.

Ce qui implique d’alourdir un peu le budget pour le travail supplémentaire qui sera occasionné. Prenez donc le temps de faire intervenir un professionnel pour établir un diagnostic du sol du terrain, et une première estimation budgétaire.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.