L’essentiel à connaître sur la VAE
Temps de lecture :5 Minutes, 11 Secondes

La VAE désignée par Validation des Acquis de l’Expérience permet de valoriser l’expérience professionnelle. Elle implique l’obtention d’une certification, permettant à la personne concernée de poursuivre sa carrière. Depuis l’apparition du coronavirus, le gouvernement a pris des mesures pour faciliter l’accès à la VAE, notamment en renforçant les accompagnements préalables nécessaires. L’obtention de la VAE nécessite une grande motivation, un travail personnel et une vraie implication. Dans cet article, découvrez les informations les plus importantes sur la VAE.

Que faut-il retenir de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ?

La VAE est une démarche individuelle et volontaire. Toutefois vous pouvez bénéficier d’un accompagnement VAE. La VAE est un droit inscrit dans le Code du travail et dans la loi sur l’éducation : « Toute personne engagée dans la vie professionnelle a le droit de faire reconnaître les connaissances acquises par son expérience, notamment son expérience professionnelle ». La VAE permet aux personnes qui ont un emploi et ont exercé des activités professionnelles d’utiliser cette expérience pour obtenir une certification. Cette dernière peut être :

  • Un diplôme ou un titre national délivré par l’État ;
  • Un diplôme qui est délivré par une université ou un établissement d’enseignement supérieur ;
  • Un titre délivré par un établissement de formation ou un organisme consulaire ;
  • Une qualification professionnelle créée par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) dans le secteur professionnel.

Le diplôme recherché doit être inscrit au catalogue national des certifications professionnelles et faire partie des diplômes ouverts aux mesures de l’UAE. La validation des acquis d’apprentissage a le même effet que d’autres formes de validation des connaissances et des compétences.

Pourquoi faire une VAE ?

L’objectif principal de la VAE consiste à obtenir un diplôme ou une certification par la reconnaissance de vos compétences professionnelles et personnelles. Une Excellence VAE vous sera d’une grande utilité sur le marché du travail à court ou moyen terme. Elle constitue un véritable tremplin pour donner un coup de pouce à votre carrière et améliorer la perception que vous avez de vous-même. Ainsi, grâce à la VAE, vous pouvez :

  • Développer votre employabilité ;
  • Assurer votre carrière ;
  • Obtenir une reconnaissance officielle ;
  • Améliorer votre estime de soi ;
  • Développer vos compétences professionnelles ;
  • Commencer la reconversion professionnelle ;
  • Devenir un entrepreneur.

À qui s’adresse la VAE ?

La VAE est ouverte à tous, quels que soient l’âge, la nationalité, le domaine d’expertise et le niveau d’éducation. Pour bénéficier de la VAE, il faut pouvoir démontrer les éléments suivants : 

  • Une activité professionnelle salariée ou indépendante ;
  • Une activité volontaire ou honorable ;
  • Un exercice des fonctions syndicales ;
  • Un exercice d’un mandat ou une fonction électorale locale en rapport direct avec le contenu de la qualification recherchée ;
  • Être accueilli ou accompagné par une organisation pour personnes en difficulté.

L’expérience doit être en rapport étroit avec le contenu de la qualification recherchée. La durée minimale d’activité requise pour une demande de validation recevable est d’un an d’activité à temps plein, que l’activité soit continue ou non. Différents types d’activité peuvent être pris en compte pour évaluer cette durée. Les activités entreprises dans le cadre de la formation professionnelle initiale ou continue peuvent être comptabilisées dans le cadre de la VAE. Pour ce faire, elles doivent représenter moins de la moitié du temps des activités comptabilisées. Veuillez noter que les demandeurs d’emploi peuvent également bénéficier de la VAE.

Quels sont les documents pour bénéficier de la VAE ?

Le dossier de recevabilité doit contenir les documents suivants :

  • Un formulaire de demande Cerfa 12818 rempli et signé ;
  • Une preuve de la nature et de la durée de l’activité directement liée à la qualification demandée ;
  • Un certificat attestant de la durée de la formation (initiale ou continue) suivie sur le lieu de travail ;
  • Un certificat obtenu antérieurement et démontrant la maîtrise d’un ou de nombreux blocs de compétences faisant partie de la qualification demandée ;
  • Une documentation spécifique requise par l’organisme de certification.

Cette documentation doit ensuite être envoyée à l’organisme de certification qui dispose de deux mois pour confirmer son acceptabilité. Veuillez noter qu’il n’est pas possible de soumettre plus de trois demandes de VAE par an (une seule par certification).

Bénéficier d’un accompagnement pour obtenir la VAE : comment s’y prendre ? 

Il est possible de bénéficier de l’accompagnement gratuit d’un consultant VAE. Cela permet de comprendre les principes de la VAE, la manière dont ils sont mis en œuvre ou les financements disponibles dans la VAE. Une fois l’acceptabilité du dossier du demandeur confirmée, le candidat doit retirer le dossier de validation auprès de l’organisme de certification et vérifier la date limite de dépôt. Par la suite, la personne concernée peut bénéficier d’un service d’orientation, qui comprend :

  • Aide à la méthodologie : description des activités et de l’expérience, formalisation du dossier de validation, préparation des entretiens avec le jury et, si nécessaire, préparation du profil professionnel ;
  • Aide à l’identification des orientations de la formation continue ;
  • Aide à la recherche de financement pour couvrir les coûts de cette formation.

Combien de temps dure la VAE ?

Après le dépôt du dossier de recevabilité, l’organisme de certification répond dans un certain délai, généralement entre 2 et 4 semaines (maximum 2 mois). Après cela, le candidat doit constituer son propre dossier de validation. Cette étape peut prendre plusieurs mois. Elle dépend du temps que la personne peut consacrer à sa VAE.

En pratique, une personne doit pouvoir y consacrer environ 5 heures par semaine pendant une période d’environ 6 mois. Après avoir soumis les documents à l’organisme de certification, il faut attendre encore deux à quatre mois avant de recevoir une invitation du jury. Au total, il devrait y avoir une période de 10 à 12 mois entre la soumission des documents de candidature et la décision du jury.

VAE : Examen oral à grande échelle ?

Un jury composé d’enseignants et de professionnels recevra les candidats au moins un mois après l’envoi de leurs documents de VAE. Cet entretien n’est ni un examen ni un contrôle des connaissances. Il a pour but de vérifier que le candidat est bien l’auteur du dossier de VAE, de contrôler sa motivation et de vérifier sa connaissance de la profession qu’il exerce et qui correspond au diplôme qu’il souhaite obtenir. Le jury dispose d’une période de délibération et peut confirmer le dossier en tout ou en partie, ou rejeter la VAE.

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.